.evous
  

Les anciens Grands Magasins du Louvre

Dernière mise à jour : mercredi 14 décembre 2011,    par: Franck Beaumont

La rue de Rivoli fut ouverte au XIXe siècle afin de constituer le principal axe de circulation est-ouest de la capitale. Le tronçon situé entre la place du Palais-Royal et la place de la Concorde, reconnaissable à ses arcades commerçantes, fut bâti de 1802 à 1835.

Cette rue, située au coeur de la capitale, face au palais du Louvre, devient dès lors un lieu de passage stratégique. Trois ans après le Bon Marché (rive gauche), un grand magasin, nouveauté pour l’époque, les "Galeries du Louvre" ouvrent leurs portes en 1855. Trois associés sont à l’origine du projet : Alfred Chauchard (un ancien commis de magasin), Auguste Hériot (un homme d’affaires) et Léonce Faré.

Ils ont loué le rez-de-chaussée du Grand Hôtel du Louvre, qui vient d’être construit en 1852 rue de Rivoli à l’occasion de l’Exposition Universelle, à l’angle avec la place du Palais-Royal. L’affaire prospère tellement que l’hôtel est transféré de l’autre côté de la place : c’est l’actuel Grand Hôtel du Louvre, situé dans l’axe de l’avenue de l’Opéra, un des plus prestigieux établissements parisiens sous le Second Empire, confié à l’architecte Charles-Hubert Rohault de Fleury en 1856.

Dès lors, le magasin qui s’appelle désormais "Grands Magasins du Louvre" prospère pour longtemps. Il sera même considérablement agrandi vers la partie Est de la rue de Rivoli, en direction de l’Oratoire. Ce grand magasin emploie jusqu’à 2.400 personnes et le client peut y trouver tout ce qu’il souhaite dans ses 52 départements.

Ses fondateurs font fortune. Chauchard se fait d’ailleurs construire un somptueux hôtel particulier au n° 5 avenue Velasquez, au bord du parc Monceau. Grand mécène, il acquiert une impressionnante collection de tableaux du XIXe siècle, dont le célèbre Angelus de Millet, ainsi que des oeuvres de l’école de Barbizon et de Meissonnier. Il lègue sa collection au musée du Louvre en 1906, que l’on peut encore admirer aujourd’hui.

Dans la nuit du 23 septembre 1943, un bombardier de la Royal Air Force est abattu par les allemands et s’écrase tragiquement sur le grand magasin qui est détruit par un incendie, à l’exception des façades. Après la guerre, les Grands Magasins du Louvre reprennent tout de même leur fonction jusqu’en 1974, année de leur fermeture. Les bâtiments existent toujours : ils sont aujourd’hui occupés par le Louvre des Antiquaires et par des bureaux.

Franck Beaumont

2 place du palais-royal

Adresse

Mots-clés