.evous
Lyon > Sortir

Musées et grandes expositions à Lyon en 2023

Dates et lieux des prochaines grandes expositions à Lyon

Quelles sont les expositions à ne pas manquer à Lyon en 2023 ?

Exposition Magique aux Confluences

Du 15 avril 2022 au 5 mars 2023 2023

Où ? Musée des Confluences, Lyon : accès, ouverture, tarifs

Exposition Toutankhamon : À la découverte du Pharaon oublié

Du 29 septembre 2022 au 24 avril 2023 2023

Où ? La Sucrière, Lyon : accès, ouverture

Exposition Nous, les Fleuves, aux Confluences

Du 21 octobre 2022 au 27 août 2023 2023

Où ? Musée des Confluences, Lyon : accès, ouverture, tarifs

Exposition Bijou Bijoux Lyon

Du 9 novembre 2022 au 19 février 2023 2023

Où ? Musée de l’Imprimerie et des Communications graphiques de Lyon

Exposition Poussin et l’Amour au MBA Lyon

Du 15 novembre 2022 au 5 mars 2023 2023

Où ? Musée des Beaux-Arts de Lyon : accès, horaires, tarifs

Exposition Qu’est-ce que tu fabriques au musée d’histoire de Lyon

Du 19 novembre 2022 au 19 novembre 2023 2023

Où ? Gadagne - Musée d’Histoire de Lyon et Musée des Arts de la Marionnette

Expo Incarnations, le corps dans la collection au MAC Lyon

Du 24 février au 9 juillet 2023

Où ? Musée d’Art contemporain de Lyon : accès, horaires, tarifs

Expo Nathalie Djurberg & Hans Berg La peau est une fine enveloppe au MAC Lyon

Du 24 février au 9 juillet 2023

Où ? Musée d’Art contemporain de Lyon : accès, horaires, tarifs

Exposition Jesper Just au MAC Lyon

Du 24 février au 9 juillet 2023

Où ? Musée d’Art contemporain de Lyon : accès, horaires, tarifs

Exposition Afrique, mille vies d’objets aux Confluences

Du 9 juin 2023 au 18 février 2024 2023

Où ? Musée des Confluences, Lyon : accès, ouverture, tarifs

Les grands Musées à Lyon

Accès rapides à nos contenus : Le Musée des confluences, L’Institut Lumière, Le Musée des Beaux Arts de Lyon, Le Musée d’Art contemporain, Le Plateau, La BF15, Le Musée des Tissus et le Musée des Arts décoratifs de Lyon, Le Musée gallo-romain de Lyon-Fourvière, Le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation, Le Musée des Arts de la Marionnette (MAM), Le Musée de l’imprimerie et de la communication graphique, La Sucrière, Le Musée d’art sacré de Fourvière


Le Musée des confluences
86, quai Perrache, 69002 Lyon
04 72 69 05 00, 04 28 38 11 90

Pratique
Programme des expositions temporaires du Musée des Confluences
Du mardi au vendredi de 11 à 19h, samedi, dimanche et jours fériés de 10 à 19h, jeudi nocturne jusqu’à 22h. Fermeture lundis, 1er janvier, 1er mai, et 25 décembre). Tramway T1 arrêt musée des Confluences. Bus C7, C10, 15, 63, 88. Voiture (parkings payants) parking Tony Garnier.
Billet unique, valable à la journée, pour la visite de l’ensemble des expositions, parcours permanent et expositions temporaires. 9€ (mais 6€ à partir de 17h), – 25 ans, 5€.
Arrêt musée des Confluences Tramway— T1 ; Bus— C7, C10, 15, 63. Depuis la gare Part-Dieu : Métro B arrêt Debourg puis tram T1. Depuis la gare de Perrache : Tram T1. Parking vélo et station Velov disponibles. En bateau, le samedi (du 5 mars au 18 décembre) et le dimanche (du 21 mars au 6 novembre), départs à 14h30 depuis le quais des célestins. Informations et réservations sur www.lyoncityboat.com.

Les collections
Le musée des Confluences, dont l’ambition est d’interroger le temps long pour aider à faire mieux comprendre la complexité du monde, du XVIIe au XXIe siècle. C’est la Terre depuis les origines, et l’humanité dans son histoire et sa géographie que le musée des Confluences interroge.

Avec plus de 2,2 millions d’objets, les collections du musée des Confluences comptent parmi les plus riches en France.

Certaines d’entre elles font également référence au niveau mondial, comme par exemple les momies animales ou les fossiles de Cerin.

Sciences naturelles : sciences de la Terre (paléontologie, pétrologie, minéralogie), sciences de la vie (zoologie des vertébrés, des invertébrés), sciences humaines (archéologie, dont égyptologie, et ethnologie extra-européenne), les sciences et les techniques.

Retour : Haut de la page


L’Institut Lumière

25 rue du 1er Film, 69008 Lyon
04 78 78 18 95

Pratique
Le programme des expositions de l’Institut Lumière
Du mardi au dimanche de 10 à 18h30. Fermetures annuelles les 25 décembre, 1er janvier, et 1er mai. Ouverture exceptionnelle tous les jours fériés y compris les lundis fériés.
6,50 ou 5,50€, abonnés 4,50€.
Le Hangar du Premier-Film, dernier vestige des usines Lumière et premier décor du cinématographe, a été rénové et transformé en grande salle de cinéma, où sont projetés chaque jour classiques, raretés, et grandes rétrospectives. Pour cinéphiles !

Le musée Lumière
Auguste et Louis Lumière ont fait en 1895 de la ville de Lyon le berceau du 7e Art en y inventant le Cinématographe. Le musée est situé dans l’Institut Lumière, cette ancienne maison de leur père, sur la place de Monplaisir. Pour y découvrir leurs inventions (projections de films Lumière commentés, premières caméras, invention de la photographie en couleur et en relief, objets insolites...), et leurs premiers films, comme ceux des opérateurs qu’ils envoyèrent à travers le monde...

La Galerie photo de l’Institut Lumière
Institut Lumière Presqu’île, 3 rue de l’Arbre Sec 69001 Lyon
Du mercredi au dimanche de 12 à 19h. Entrée libre. Un lieu autonome et en centre-ville entièrement dédié à la photographie de cinéma.

Retour : Haut de la page

Le Musée des Beaux Arts de Lyon

20 place des Terreaux
04 72 10 17 40

Pratique
Le programme des expositions du Musée des Beaux-Arts de Lyon
Ouvert tous les jours sauf mardi et jours fériés de 10 à 18h, vendredi de 10h30 à 18h. Fermetures partielles entre 12h30 et 14h. Toute l’année, le jardin est ouvert de 8h30 à 18h30, fermé les jours fériés.
Collections 8 ou 4€ ; Expositions 9 ou 6€ ; les 2, 12 ou 7€.

Collections permanentes
C’est évidemment l’un des plus importants musées d’Europe. Réputé pour son XVIIe siècle de peinture française, et quelques tableaux du XVIIIe.

Avec des œuvres de Simon Vouet, Nicolas Poussin (La Fuite en Égypte), Eustache Le Sueur, François Boucher, Jean-Honoré Fragonard, Jean-Baptiste Greuze.

Les principaux courants artistiques du XIXe sont richement présents, avec des œuvres d’Ingres, Géricault, Delacroix, Courbet, Corot, et des Manet, Morisot, Gauguin, Monet, Degas, van Gogh, Cézanne, Renoir.

Les écoles classiques italienne (Le Corrège, Véronèse, Tintoret, Tiepolo), espagnole (El Greco, de Zurbaran, de Ribera), et d’Europe du Nord (Rubens, Jordaens, Van Dick) sont également bien représentées, de même que les artistes français de la 1ère moitié du XXe siècle (Bonnard, Matisse, Derain, Chagall, de Staël, Bacon, Dubuffet.

En 2012, 3 œuvres de Pierre Soulages s’ajoutaient à cet ensemble prestigieux, et en 2013 L’Arétin et l’envoyé de Charles Quint, d’Ingres. En 2014, à l’occasion de l’acquisition de la sculpture Hommage à Brown (1988-1990), le musée rendait hommage jusqu’à mi-septembre à Étienne-Martin, figure majeure de la sculpture du XXe siècle.

De plus, le musée des Beaux Arts de Lyon a acquis pour 1,55M€, grâce au fonds de dotation le Club du musée Saint-Pierre, une paire de paysages de Jean-Honoré Fragonard (1732-1805), biens culturels considérés « comme d’"intérêt patrimonial majeur" » : L’Abreuvoir (1765), et Le Rocher (1780). Ces deux œuvres, paysages inspirés de la tradition hollandaise, font aujourd’hui le lien entre la collection de peinture française du musée et celle de peinture hollandaise.

Voir aussi la galerie d’art islamique, 2e collection en France après celle du Louvre.

Le musée, qui avait acquis en 2008 La Fuite en Égypte, de Nicolas Poussin, vient de récidiver en achetant pour 3,75M€ La Mort de Chioné, une de ses rares œuvres de jeunesse.

Retour : Haut de la page


Le Musée d’Art contemporain

81 Quai Charles de Gaulle, Cité internationale
04 72 69 17 17 ou 18

Pratique
Programme des expositions du Musée d’Arts Contemporain de Lyon
Du mercredi au dimanche de 11 à 18h.
8 ou 4€. Gratuit aux moins de 18 ans, aux chômeurs et aux étudiants en arts de Lyon.

Le musée Réalisé par l’architecte Renzo Piano en 1995, il est situé près du parc de la Tête d’Or, à la Cité Internationale, et développe une politique originale d’expositions temporaires, en étroite relation avec les artistes ou à partir d’œuvres de sa collection : montagne russe de l’artiste Cai Guo-Qiang, "mur qui pleure" d’Ann Hamilton, ou la piscine de Mathieu Briand, se transformant au gré des projets en un parcours toujours différent.

Retour : Haut de la page


Le Plateau

1 esplanade François Mitterrand 69002 Lyon
04 26 73 40 00
Au programme
Multidisciplinaire, Le Plateau a pour vocation d’accueillir des expositions de tous styles avec un point commun : l’entrée est gratuite pour tous. Ouvert du lundi au vendredi de 10 à 18h et le samedi de 10 à 19h. Ouvert jeudi 14 mai (Ascension), fermé les 8, 9 et 25 mai, fermé les 1er, 2, 13 et 14 juillet.

Retour : Haut de la page


La BF15

11 quai de la Pêcherie, 69001 Lyon
04 78 28 66 63
Au programme
Du mercredi au samedi de 14 à 19h (métro Hôtel-de-Ville).

Retour : Haut de la page


Le Musée des Tissus et le Musée des Arts décoratifs de Lyon
34 rue de la Charité, 69002 Lyon
04 78 38 42 00

Pratique
Le Programme des expositions du Musée des Arts décoratifs de Lyon
Tlj sauf lundi, jours fériés, dimanches de Pâques et de Pentecôte. Musée des Tissus, de 10 à 17h30. Musée des Arts Décoratifs, de 10 à 12h30 et de 13 à 17h30.
10 ou 7,50€, et après 16h 8 ou 5,50€.

Les collections permanentes du musée des tissus
Après leur participation à la 1ère exposition universelle à Londres en 1851, les fabricants lyonnais veulent créer un tel musée afin de maintenir l’avantage commercial notamment des soyeux lyonnais. Il ouvrira ses portes en 1864 et deviendra en 1890, le musée historique des Tissus.

Il conserve aujourd’hui la plus importante collection de textiles du monde avec près de 2 500 000 pièces depuis l’Égypte pharaonique jusqu’à nos jours, du Japon aux Amériques, en passant par la Chine, l’Orient, l’Italie ou encore les Pays-Bas.

Les collections permanentes du musée des arts décoratifs
Il a été installé en 1925 dans l’hôtel de Jean de Lacroix, construit pour l’ancien conseiller à la Cour des monnaies par Jacques-Germain Soufflot en 1739. Ces salles sont revêtues de boiseries d’anciens hôtels particuliers lyonnais du XVIIIe siècle, ou ornées de tapisseries tissées du XVIe au XVIIIe siècle. Elles rassemblent un remarquable ensemble d’ébénisterie ou de menuiserie d’origine parisienne (Jean-François Oeben, Pierre Roussel, Charles Topino, Jean-Henri Riesener), lyonnaise (Canot, Nogaret) ou grenobloise (Famille Hache). Également rare collection originale d’objets en marqueterie de paille du XVIIe au XIXe siècle.

La famille Gillet a légué notamment au musée une exceptionnelle collection de majoliques italiennes datant de la Renaissance, les familles Gonin et Baboin-Jaubert des fauteuils de l’ébéniste Nogaret, références en matière de sièges Louis XV.

La collection de pendules comprend une quarantaine de pièces de première qualité dues à de grands ébénistes, émailleurs, bronziers et horlogers, parmi lesquelles la formidable "pendule-cage" avec fontaine et oiseaux chanteurs en bronze ciselé puis doré (France, vers 1780).

Nombreux bronzes d’ameublement et d’ornement ciselés et dorés des XVIIe et XVIIIe siècles, ainsi qu’un exceptionnel clavecin à deux claviers du facteur lyonnais Donzelague (1716).

Pièces d’orfèvrerie ancienne (XVIIIe) aux poinçons de Paris ou de centres provinciaux, et la collection d’orfèvrerie contemporaine réunit plus de 70 pièces éditées par Danèse, Algorithme, Christofle, Alessi, Cleto Munari, Maeght ou créées par des orfèvres eux-mêmes.

Une section céramique (intéressantes porcelaines tendres et dures de Vincennes, Sèvres et Saint-Cloud, Paris, Tournai), ainsi qu’une des plus importantes collections de majoliques italiennes conservées en France, forment un ensemble de plus de 200 pièces.

Le musée possède encore une collection de feuilles d’artistes tels que Vasari, Primatice, Le Guerchin, Pieter Jansz Saenredam, Charles Le Brun, Giandomenico Tiepolo, Jean-Honoré Fragonard, Hubert Robert, Girodet-Trioson ou Jean Auguste Dominique Ingres.

Retour : Haut de la page

Renseignements
pratiques

Adresse, horaires, numéro de téléphone, liens...

Lire aussi
Lyon. Musées, facilités avec CityCard et Carte Musées, fiertés, gratuités et monuments

Lire encore Musées et expositions à Bourg-en-Bresse, Valence, Villeurbanne.


VOIR AUSSI

Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon - Bègles - Biarritz - Biot - Blois - Bordeaux - Bourg-en-Bresse - Brest - Cagnes-sur-Mer - Cannes - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - L’Isle-sur-la-Sorgue - Landerneau - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Les-Saintes-Maries-de-la-Mer - Libourne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - L’Isle-sur-la-Sorgue - Lodève - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco - Montauban - Montpellier - Mougins - Nantes - Narbonne - Nice - Nîmes - Nogent/Seine -Ornans - Rennes - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire - Saint-Paul-de-Vence - Saint-Tropez - Sérignan - Sète - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours - Valence - Vallauris - Vence - Vendôme - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc, - Bâle - Berlin - Bruxelles - Genève - Liège - Londres - Madrid - Milan - Monaco - Venise

mardi 10 janvier 2023,    Morgan