.evous
> > > >

Date de l’élection présidentielle de 2022 : C’est quand ?

Quelles sont les dates de l’élection présidentielle de 2022 en France ? On vous dévoile l’agenda de ce scrutin déjà au centre de toutes les attentions.

Les dates de l’élection présidentielle de 2022 sont désormais connues. Le premier tour aura lieu dimanche 10 avril 2022, et le deuxième le 24 avril. Pour y participer, il faut être inscrit sur les listes électorales et effectuer les démarches en mairie, avant le 31 décembre 2021.

Qui peut être électeur à l’élection présidentielle ? Il faut remplir les conditions suivantes : être âgé d’au moins 18 ans la veille du 1er tour de scrutin ; être de nationalité française (les citoyens européens résidant en France peuvent s’inscrire sur les listes complémentaires mais seulement pour participer aux élections municipales et/ou européennes) ; jouir de ses droits civils et politiques.
Les jeunes ayant atteint l’âge de 18 ans sont inscrits d’office mais les fichiers permettant cette inscription pouvant toutefois être incomplets, il est préférable de se renseigner auprès de la mairie pour vérifier son inscription. Les autres personnes ne relevant pas de la procédure d’inscription d’office doivent déposer elles-mêmes une demande d’inscription (documents à présenter : carte d’identité ou livret de famille, ainsi qu’un justificatif du domicile).

A LIRE AUSSI :
Présidentielle 2022 : Tous les candidats à l’élection
Présidentielle 2022 : Les sondages
Tous les bureaux de vote à Paris
Tout sur la primaire Les Républicains
Tout sur la primaire de la gauche
Comment voter par procuration ? Le mode d’emploi
Comment s’inscrire sur les listes électorales ?

L’AGENDA DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE


MARS : Dépôt des 500 signatures. Les candidats souhaitant se présenter à l’élection présidentielle soumettent leurs 500 signatures. Il s’agit de parrainages d’élus, ceux-ci pouvant aussi bien être maire que député, sénateur, conseiller général ou membre du Conseil de Paris. Au total, la France compte plus de 46 000 élus pouvant parapher la liste des candidats. Avec cependant une condition géographique à respecter pour ces derniers : les élus doivent être issus d’au moins 30 départements ou collectivités d’outre-mer.

MARS : LANCEMENT DE LA CAMPAGNE. Le J.O. dévoile la liste des candidats validée par le Conseil constitutionnel. Commence alors la campagne officielle qui rime avec temps de parole cloisonné à la télévision, collage des affiches devant les bureaux de vote, envoi des prospectus au domicile de chaque électeur...

AVRIL : FIN DE LA CAMPAGNE. La campagne officielle pour le 1er tour se clôture d’abord en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Saint-Pierre et Miquelon, à Saint-Barthélemy, Saint-Martin, en Polynésie française ainsi que dans les ambassades et consulats du continent américain. Dans l’Hexagone, la campagne officielle prend fin ensuite. Les candidats n’interviennent alors plus à la télévision, notamment. Quelques heures de flottement médiatique avant le verdict des urnes...

AVRIL : PREMIER TOUR. Les électeurs se rendent aux urnes pour le 1er tour de l’élection présidentielle. En Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Saint-Pierre et Miquelon, à Saint-Barthélemy, Saint-Martin et en Polynésie française, décalage horaire oblige, le 1er tour se tient la veille. Pour le reste, tout un chacun connaît le rituel avec les premières estimations à 20h à la télévision. Toute estimation avant cet horaire fatidique, notamment sur Internet, étant illégale.

MAI : DÉBAT TÉLÉVISÉ D’ENTRE-DEUX-TOURS. Le rendez-vous qui marque les élections présidentielles... Les joutes télévisées Giscard-Mitterrand, Mitterrand-Chirac, Chirac-Jospin ou Sarkozy-Royal sont en effet restées dans les mémoires. C’est le mercredi soir précédant le 2nd tour que se tient traditionnellement ce débat d’entre-deux-tours.

MAI : SECOND TOUR. Les électeurs se rendent à nouveau dans les bureaux de vote pour le 2nd tour de l’élection. Comme pour le 1er tour, certains territoires d’outre-mer votent en amont, et les résultats tombent le dimanche au soir, à 20h...

MAI : Passation de pouvoir. En cas de passation de pouvoir, le nouveau président de la République est reçu à l’Elysée par le président sortant. Le nouvel élu prend ses fonctions le jour même.